Rachat de crédit Chômage

    Accueil / Rachat de crédit Chômage

Peut-on obtenir un rachat de ses crédits au chômage ? Quels sont les critères pris en compte si on est au chômage ? Que faire pour son budget au chomage ? Voici plusieurs questions qui méritent des réponses.

Rachat de crédit pour emprunteur chomeur

Une opération de regroupement de crédits n’est pas réalisable si un emprunteur est en situation de chomage. En revanche, le projet peut prendre une autre tournure si le co-emprunteur dispose d’un contrat de travail pérenne (fonctionnaire titulaire, CDI, etc…).

Le prêteur pour un rachat de prêts va avant tout prendre en compte la situation professionnelle de l’emprunteur, les conditions sont plus strictes que pour un crédit classique. Il faut donc attendre un changement de situation avant d’entreprendre des démarches.

Ce ne sont pas les seules normes prises en compte pour l’étude de faisabilité, le taux d’endettement, le taux de reste à vivre ainsi que la situation financière du ménage dans son ensemble sont évalués. Si le ménage présente un emprunteur au chomage et un co-emprunteur disposant d’un contrat pérenne mais avec des charges trop lourdes pour un seul salaire, le dossier sera également refusé par l’établissement de crédits.

Rachat de crédits : les différents types de chômage

Chômage suite à un licenciement économique

Dans cette situation, l’emprunteur se retrouve sans activité professionnelle suite à un licenciement pour motif économique, c’est-à-dire que l’entreprise ne peut plus supporter les charges des salariés. Dans ce cas de figure, l’emprunteur peut être optimiste car il bénéficiera d’un traitement privilégié auprès des instances de recherches d’emploi.

Chômage de longue durée

Une situation de non activité s’inscrivant dans la durée entraine des difficultés plus importantes pour l’emprunteur, celui-ci peut se tourner vers les offres de rachat de prêts entre particuliers ou alors mettre tout en œuvre pour retrouver une activité professionnelle.

Chômage partiel

Le chômage partiel est également synonyme de refus dans le cadre d’un regroupement de prêts puisque le prêteur n’a pas la certitude que la situation de l’emprunteur va s’améliorer. Il faut attendre un changement de situation : rétablissement de l’activité à temps plein ou nouvel emploi à temps complet et sur une durée indéterminée.